Page d’accueil • Sommaire de ce numéro • Contribution de texte et de courrier: Editeurs@tanbou.com



26 mars 2017

Le conteur haïtien Charlot Lucien était l’invité spécial à la conférence annuelle de la Ligue pour l’avancement du conte en Nouvelle Angleterre

Le conteur Charlot Lucien était l’invité spécial de League for the Advancement of New England Storytelling (LANES)—la ligue qui fait la promotion du conte et des histoires en Nouvelle Angleterre—pour la clôture de la conférence annuelle sur le conte, qui s’est tenue entre le 24 et le 26 mars à Plymouth, Massachusetts. Au cours de sa performance, dans le cadre du thème « Voix d’au-delà des frontières », Lucien a profité pour partager des histoires folkloriques haïtiennes et des histoires personnelles qui jettent la lumière sur la réalité sociale et politique des conteurs immigrants qui font l’expérience d’une culture différente… Le public a réagi positivement, en témoigne la réception (ovation debout) faite à son histoire « Avis de recherche d’un étudiant inconnu », qu’on retrouve sur son dernier CD, Diogène Nèg Mawon.

Une révélation importante lors de ces conférences, c’est le niveau de familiarité des conteurs professionnels américains avec les contes folkloriques haïtiens, les échanges « Krik ? Krak », comme en ont témoigné plusieurs.

Dans ce reportage-photo : le conteur du New Hampshire Papyjo, discutant avec Charlot de son interprétation du conte « Chien, chat et le retour des morts » ; la conteuse Norah Dooley pratiquant le port d’un panier de fruits à la manière des paysannes haïtiennes, Evangéline Roussel expliquant à deux conteuses, les négociations de prix qui se tiennent souvent entre acheteurs et vendeuses dans les marchés en plein air…

A letter of appreciation from Jo Radner on Charlot Lucien’s participation at the New England League for the Advancement of Storytelling (LANES) Annual Conference on March 26, 2017

Charlot Lucien, the Haitian lodyansè attended the annual conference of the New England League for the Advancement of Storytelling (LANES) and formally ended the conference (Theme: “Voices Across the Border”) with a recital of Haitian folktales and personal stories on March 26 in Plymouth, Massachusetts. More on the conference at www.lanes.com

Dear Charlot,

I am so grateful that Andrea Lovett introduced you to Northeast Storytelling!

I could not have imagined the mesmerizing quality of your performance yesterday afternoon. You lifted us out of that hotel ballroom, out of our manufactured chairs and tired conference-weary bodies, into a new country, a new way of thinking about and feeling story, a welcome delight in the word and the tale. I loved the way you presented the riddles (and tossed the mangoes!). Your embodiment of the folktale creatures was vivid and witty. Your personal stories showed us much about Haiti—and about the USA.

I was reflecting about all of this, this morning, when by absolute coincidence I came across a lovely comment by English storyteller Ben Haggarty that locates in Haitian storytelling some very profound insights into story itself. You might enjoy: biologyofstory.com/#/main?id=a-story-is-a-living-thing&media=cric-crac-means-honour-and-respect-ben-haggarty.

—Jo Radner Teacher oral historian, storyteller, Lovel, Maine, USA

Photos of some participants at the annual conference / Photos de certains participants à la conférence annuelle.

Papyjo and Charlot Lucien.

Le conteur du New Hampshire Papyjo discutant avec Charlot Lucien de son interprétation du conte « Chien, chat et le retour des morts ».

Evangéline Roussel

Evangéline Roussel expliquant à deux conteuses les négociations de prix qui se tiennent souvent entre acheteurs et vendeuses dans les marchés en plein air.

Fritz Ducheine, Carole Mawoule Demesmins and Charlot Lucien.

De gauche à droite : le peintre Fritz Ducheine, la chanteuse Carole Mawoule Demesmins et Charlot Lucien.

Norah Dooley

La conteuse Norah Dooley pratiquant le port d’un
panier de fruits à la manière des paysannes haïtiennes.

Page d’accueil • Sommaire de ce numéro • Contribution de texte et de courrier: Editeurs@tanbou.com