Aller au sommaire de ce numéro de Tanbou/Tambour, été 2015

Page d’accueil  |   Sommaire de ce numéro  |   Contribution de Texte et de Courrier: Editeurs@tanbou.com



Les mots faux amis

—par Jean Saint-Vil

Les faux amis ou mots apparentés sont des mots de langues différentes qui possèdent une grande similitude de forme, mais des significations différentes. Si elles ont certaines acceptions en commun, on les appelle des faux amis partiels.

Ainsi, le mot italien ricetta signifie recette de cuisine ou ordonnance médicale, mais le mot allemand rezept ne désigne que les ordonnances médicales. À l’opposé, il existe les faux amis complets ou faux amis absolus ou encore faux-amis stricts, si toutes leurs acceptions sont différentes. Exemple : le mot cantina en italien désigne une cave à vin ou un débit de boisson, mais en français, le mot cantine est un lieu de restauration attaché à une école ou une entreprise ou encore à un établissement quelconque.

À l’intérieur d’une même langue, il existe aussi des faux amis qu’on a l’habitude d’appeler antiphrase. En voici une liste d’exemples :

« C’est malin ! », pour signifier au contraire que c’est complètement idiot.

« Cet honnête homme », pour exprimer que c’est un fripon.

« C’est la vie de château, pourvu que cela dure ! », alors que les conditions de vie sont difficiles.

« Bravo ! Continue comme ça ! Tu es sur la bonne voie !… », si celui qui la prononce n’en pense en réalité pas un mot.

« C’est du propre », pour signifier que c’est sale.

« Quel temps magnifique ! » pour dire que « Cette pluie m’agace ».

Les faux amis entre le français de France et le créole haïtien

Ainsi, le mot pwen du créole qui signifie entre autres point comme les notes d’un devoir, mais également prend le sens du mot français talisman. Exemple, celui en Haïti qui possède des pouvoirs magiques pour sa protection ou pour réussir des exploits ou encore s’enrichir. Nous avons aussi en Haïti le mot machine qui signifie généralement voiture alors qu’en français il désigne un appareil qui sert à effectuer certaines tâches ou certains travaux comme une machine à coudre ou une machine à écrire.

Il faut aussi penser au mot ménage qui, en créole (mennaj) signifie la personne avec qui l’on sort, tandis qu’en français le ménage est un couple ou l’ensemble des occupants d’une même habitation.

Dernier exemple entre le créole et le français : le mot filer a le sens de courtiser en créole, alors que le premier sens de ce mot exprime la torsion de plusieurs brins d’un produit textile comme la soie, le coton, la laine, le lin pour qu’ils forment un fil.

Les faux amis entre le français de France et les français d’Afrique

Entre le français de France et les français d’Afrique, il existe de nombreux faux amis dont l’un des plus célèbres est le mot sapeur. Un sapeur en France est un soldat chargé de l’exécution d’ouvrages souterrains permettant de renverser un édifice ou bien encore des tranchées.

Mais le sapeur africain est issu du mouvement Sape (Société des ambianceurs et des personnes élégantes), des dandys à l’origine, qui excellaient dans l’art d’exploiter les modes des grands créateurs vénérés comme des dieux et de défiler avec grandiloquence dans les vêtements, chaussures et accessoires de marque (Zara, Vuitton, Weston, Cerutti, Versace, etc).

Le mot cabiner est un verbe africain qui signifie déféquer, c’est-à-dire aller à la toilette ou cabinet comme on l’a dit longtemps.

Enfin, le mot recto verso signifie en français les deux faces d’une même page, tandis qu’il peut prendre une forme adverbiale comme dans l’expression gifler quelqu’un recto verso, c’est-à-dire sur les deux joues alternativement.

Les grands exemples de faux amis internationaux

Entre l’anglais et le français, les faux amis sont légion comme en témoignent les exemples suivants :

Novel, mot anglais qui signifie roman et non nouvelle, mais la nouvelle, genre littéraire correspond au mot anglais short story.

De même eventually ne signifie pas éventuellement en français, mais finalement.

Idem pour le mot actually qui ne signifie pas actuellement, mais en fait dans la langue de Voltaire.

Pareil pour opportunity qui signifie en français aubaine ou occasion exceptionnelle et non opportunité.

Entre l’espagnol et le français, on peut citer les exemples célèbres comme le mot dirección pour indiquer l’adresse alors que le mot français direction correspond à l’un des deux mots espagnols : destino ou dirección.

Le mot chat en français se traduit par le mot gato en espagnol, mais le terme français gâteau correspond au mot pastel de la langue espagnole.

De même, le mot bavard du français a pour équivalent espagnol le mot charlátan, tandis que le mot charlatan en français correspond au mot espagnol chacamuelas.

Chers lecteurs, si vous voulez en savoir plus sur cette thématique, je vous invite à faire des recherches sur Internet ou à consulter un ou plusieurs des nombreux dictionnaires des faux amis ! Je vous recommande en même temps d’être dans la vie de vrais amis !

—Jean Saint-Vil le 27 juin 2015

Aller au sommaire de ce numéro de Tanbou/Tambour, été 2015

Page d’accueil  |   Sommaire de ce numéro  |   Contribution de Texte et de Courrier: Editeurs@tanbou.com